Vote en commission emploi, affaires sociales au Parlement européen: pour une reprise qui crée des emplois

Le titre est alléchant, le contenu est intéressant, nous avons désormais besoin de concrétisation dans les faits! La Commission européenne est attendue au tournant par les députés réunis au sein de la commission EMPL du Parlement européen à laquelle j’appartiens. Jeudi 31 mai, une semaine après avoir voté en session plénière une résolution portant sur les perspectives d’emploi des jeunes (retrouvez mon commentaire également sur ce site), nous avons adopté en commission parlementaire, une résolution politique relative à la croissance et la création d’emploi dans l’UE. La Commission européenne, qui réagit bien tardivement (même s’il faut rappeler qu’elle ne bénéficie en la matière que peu de compétences), a exprimé la volonté de mettre l’accent sur l’emploi, en particulier pour les jeunes, alors même qu’on dénombre plus de 6 millions de pertes d’emplois depuis le début de la crise en 2008 et que les perspectives économiques pour l’année 2012, selon les prévisions de la Commission, sont tout aussi moroses.

Si j’ai eu l’occasion dans mon dernier communiqué sur le sujet d’approuver l’adoption en avril du Paquet emploi par la Commission, et notamment la proposition soulignant l’intérêt de fixer des salaires minimums au niveau des États membres afin de lutter contre la pauvreté au travail ainsi que le besoin d’une garantie européenne de la jeunesse, j’espère que l’exécutif européen tiendra ses engagements pour qu’une répercussion concrète puisse se faire au plus vite dans nos Etats membres.
A travers cette résolution, c’est l’occasion pour nous d’insister une nouvelle fois sur l’absolue nécessité d’un «pacte européen d’investissement» qui permettrait de passer de l’approche unilatérale d’austérité budgétaire à une approche plus équilibrée visant à créer une croissance durable et de l’emploi dans des secteurs clés tels que l’économie verte, la santé et les services sociaux et les technologies de l’information et de la communication, ce dont nous avons urgemment besoin !
Etant donné la persistance de la crise et l’augmentation alarmante du chômage en Europe, en particulier chez les jeunes, il est plus que temps que l’emploi devienne une priorité de l’Union. En attendant le vote de la résolution par l’ensemble du Parlement européen, la commission Emploi et affaires sociales reste en alerte et ne manquera pas de rappeler la Commission à ses engagements.

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point