Soutien sans appel du Parlement européen à l’aide européenne pour les plus démunis

Réaffirmant aujourd’hui, en session plénière du Parlement européen, leur soutien à l’aide alimentaire européenne aux plus démunis, les députés européens du Mouvement Démocrate se félicitent du vote en faveur d’un nouveau fonds d’aide aux plus démunis « obligatoire » bénéficiant de 3,5 milliards d’euros pour les sept années qui viennent.

L’adoption de ce Fonds à une large majorité est une bonne nouvelle. C’est un signal fort que nous donnons aujourd’hui en tant que co-législateur et nous n’en attendions d’ailleurs pas moins du Parlement européen.

L’enjeu est considérable alors que près du quart de  la population européenne est menacée de pauvreté et qu’en France, 8,6 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Face à une situation d’urgence sociale qui concerne tous les pays européens, le fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) est primordial: c’est l’un des seuls outils de solidarité à destination directe des plus démunis dans l’Union européenne.

Pour la période 2014-2020, le FEAD doit être correctement doté, c’est-à-dire à hauteur d’au moins 500 millions d’euros par an. Le fonds doit en outre rester « obligatoire » c’est-à-dire qu’il doit s’adresser à tous les européens car la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale fait partie des objectifs fondamentaux de l’Union européenne.

C’est ce message que nous envoyons au Conseil où vont débuter les négociations. Aux chefs d’Etat et de gouvernement désormais d’assumer leur devoir de solidarité envers les plus vulnérables. Pour faire face à la situation d’urgence absolue dans laquelle se trouvent de plus en plus d’européens, l’avenir de l’aide aux plus démunis doit absolument être assuré.

 

Jean-Luc Bennahmias

Marielle De Sarnez

Sylvie Goulard

Nathalie Griesbeck

Robert Rochefort

 

 

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point