Pour les Etats de l’UE, tout s’achète et tout se vend: les déchets nucléaires pourront être exportés à l’extérieur de l’UE!

Adoptée mardi par les Etats membres de l’UE, la directive sur la gestion du combustible usé et des déchets radioactifs permet l’exportation de ces déchets vers les pays tiers. Même encadrée, cette possibilité va à l’encontre des hautes ambitions environnementales, de sécurité et sanitaires affichées par l’UE. Alors que les déchets radioactifs et le combustible usé prolifèrent – plus de 40 000 m3 au total seraient produits chaque année en Europe- il n’existe toujours pas, pour le moment, de solution proprement définitive pour traiter ces déchets dangereux dont la durée de vie s’étend sur plusieurs dizaines – voire des centaines- d’années!

Permettre l’exportation vers des pays tiers, alors que nous sommes nous- mêmes loin de maitriser le processus de traitement de ces déchets, est une aberration. Nous ne faisons que déplacer le problème et le risque vers les autres. Plus nous permettons à ces déchets de circuler, plus nous créons de l’insécurité et courons le risque de perdre définitivement leur trace!  Bonjour le niveau de responsabilité ! Si des conditions strictes existent sur le papier, les Etats membres font ici preuve d’un flagrant délit de lâcheté.

En juin, le Parlement européen avait pourtant su rejeter à la majorité la possibilité d’exportation pour le traitement définitif des déchets. La position du Parlement constituait déjà un compromis, que les Etats membres ont choisi d’ignorer en choisissant la solution la plus risquée et la moins écologiquement responsable. Le nucléaire est un choix dangereux: ayons au moins le courage d’en assumer toutes les conséquences.

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point