Nathalie Bicais

L’ARTISTE VAROISE poursuit son travail sur le thème du regard en proposant une série de sculptures baignées d’humanité. « A travers le regard c’est la vie qui transparait, explique-t-elle, je cherche à aller plus loin dans l’expressionisme partant ainsi à la rencontre sensualité, surréalisme et rêve. Comme un mariage entre le monde réel représenté par le classicisme des formes, et son univers intérieur, romanesque, peuplé de personnages fantastiques, de mythologies, de divinités ou d’androïdes. «Le fil conducteur, c’est l’humanité et comment les critères esthétiques se recomposent avec le mélange des cultures». Artistes aux influences éclectiques, elle se dit «impressionnée par la simplicité du style égyptien», mais aussi par la puissance des portraits de Rodin qui l’ont influencée dès ses débuts. Elle avoue enfin une fascination pour l’oeuvre de l’artiste sénégalais Ousmane Sow, rencontré ces dernières années. Toujours en mouvement, Nathalie Bicais se lance aujourd’hui dans l’épopée du voyage, et trouve une nouvelle source d’inspiration dans la bande dessinée, de Corto Maltèse au manga.
Sud à la Carte . n° 33 Avril 2010 23

Horaire 29/04, de 18h à 22h – 30/04, de
10h à 20h – 1/05, de 10h30 à 20h, 2/05, de
10h30 à 19h à ArteMonaco

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point