Les porteurs d’eau à Strasbourg ! L’eau, un bien commun pour l’humanité !

 

Mercredi dernier, le 15 décembre 2010, j’ai participé à l’action du collectif « les porteurs d’eau » au Parlement européen à Strasbourg. Il s’agissait d’une journée de mobilisation sur la question de l’eau : pour que l’eau soit reconnue comme bien commun de l’humanité et pour une gestion publique de l’eau !

C’est un combat qui m’est cher, aussi je participe régulièrement, notamment à Marseille, à des manifestations sur cette question aux côtés de la fondation de Danielle Mitterrand, France Libertés. Je vous invite d’ailleurs à signer la charte des « porteurs d’eau » sur le site de cette fondation : http://www.france-libertes.fr/article.php3?id_article=170 – Chacun peut en effet devenir un porteur d’eau ! Seule une prise de conscience généralisée nous permettra de faire de l’eau une priorité dans les politiques publiques !

 Lors de cette journée d’action au Parlement européen, mon collègue eurodéputé Nicolo Rinaldi a présenté une déclaration écrite (texte politique) qui est en ce moment soumise à la signature des députés pour être adoptée par le Parlement sur la protection de l’eau considérée comme bien public. Nous, eurodéputés, invitons « les institutions européennes et les Etats membres à déployer tous les efforts nécessaires pour s’assurer que tous les citoyens sans exception jouissent du droit fondamental à l’eau et à l’assainissement ». Nous demandons également à la « Commission (européenne) de revoir la législation en la matière, notamment celle qui régit les marchés publics et les concessions, afin de s’assurer que la propriété et la gestion de l’eau et des compagnies de distribution d’eau demeurent publiques » ;

 A Marseille, nous sommes au cœur de la problématique ; C’est d’ailleurs à Marseille qu’aura lieu en 2012 le Forum mondial de l’eau piloté par le Conseil mondial de l’Eau.

 Lors de la conférence animée par Michèle Rivasi et Jean-Luc Touly (ancien syndicaliste CGT de Veolia et membre du Conseil scientifique d’Attac), Danielle Mitterrand, Ricardo Petrella (politologue et économiste italien, fondateur du comité international pour le contrat mondial de l’eau) et Vandana Shiva (physicienne et épistémologue indienne, militante écologiste et féministe) se sont succédés à la tribune pour évoquer l’eau et ses différentes problématiques : une mise en perspective historique, des exemples de bonnes pratiques réalisées en Inde, la question de la gestion publique de l’eau (en régie ou en délégation de service public)… Puis les eurodéputés présents ont pris à leur tour la parole: Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, Nicolo Rinaldi, Michèle Striffler, José Bové et moi-même – Sur la question du prix de l’eau, sur les moyens de gérer cette ressource, sur la pollution et l’eau potable, sur l’assainissement, nous avons échangé nos points de vue et nous avons appelé à d’autres manifestations en 2011 car une chose est certaine : l’eau n’est pas une marchandise comme les autres !

A cet égard, je vous invite dès janvier 2011 à Grenoble : le débat se poursuit dans le cadre des Etats Généraux du Renouveau (les 28, 29, 30 janvier). Sur le thème général « Une République pour tous », une conférence portera sur le thème de l’eau en tant que bien commun pour l’humanité.

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point