La réunion tenue hier est pleinement réussie !

François Bayrou organisait hier au Zénith de Paris son premier grand meeting de campagne. Le candidat centriste a fait salle comble. Plus de 6000 personnes sont en effet venues le soutenir et l’applaudir. Les gens se sont massivement mobilisés et l’ambiance est au rendez-vous. En témoigne notamment l’accueil du président du Modem par une foule exaltée scandant « Bayrou Président ! ».

Jean-Luc Bennahmias, député européen et vice-président du Modem, s’exprime au lendemain de cette première grosse réunion publique de François Bayrou.

« La réunion tenue hier par François Bayrou au Zénith est pleinement réussie. La salle était remplie d’ambiance, de gaieté ! François Bayrou est bien dans la partie présidentielle et est bien l’un de ceux qui peuvent devenir Président de la République », s’enthousiasme Jean-Luc Bennahmias.

Selon lui, tout est encore faisable à un mois du premier tour. Il admet qu’il faudrait pour cela que l’un des deux candidats principaux décroche. « S’ils restent entre 28 et 30 % dans les instituts de sondage, je ne vois pas très bien comment on pourra accéder au second » reconnaît-il. Mais il estime qu’il peut se passer beaucoup de choses en trois ou quatre semaines. « On l’a vu malheureusement la semaine dernière avec ces événements dramatiques et ce criminel. Il peut se passer beaucoup de choses », affirme-t-il.

« Mais ce n’est pas avec un score de 12 ou 13 % qu’on accède au second tour », concède Jean-Luc Bennahmias. « Il nous faut progresser avec François Bayrou dans les jours qui viennent. De nombreuses réunions publiques sont organisées à Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille, où nous serons en action et où François Bayrou sera en action pour montrer aux français qu’il a un vrai projet politique de rassemblement et que c’est le seul à pouvoir rassembler pour reconstruire la République française », déclare-t-il.

Jean-Luc reconnaît que la campagne n’est pas la même qu’en 2007. « La campagne a du mal à démarrer. La crédibilité des hommes et femmes politiques dans ce pays est terriblement en baisse actuellement », explique-t-il. 40 % de nos concitoyens n’ont pas encore fait leur choix, note Jean-Luc Bennahmias. « François Bayrou va convaincre qu’il y a clairement un besoin d’union nationale démocratique pour redresser le pays », ajoute-t-il.

« Contrairement à ce que souhaiteraient Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, le sujet de l’insécurité est important mais pas central. Etudes après études, sondages après sondages, les sujets centraux sont le pouvoir d’achat et l’emploi. C’est ce qui angoisse la majorité des familles du pays et c’est normal. Quand on ne sait pas de quoi demain sera fait, on est angoissé, on est stressé », souligne Jean-Luc Bennahmias.

« Je suis sidéré que la campagne se passe sur des thèmes anecdotiques, des leurres divers et variés et qu’on ne discute pas du fond, c’est-à-dire comment on remet le pays sur pieds, comment on rembourse la dette publique, comment on défend les pauvres dans ce pays, comment on augmente le pouvoir d’achat, comment on recrée de l’emploi. Car ce n’est pas 3 millions de chômeurs qu’il y a en France mais 5 millions !, s’emporte le vice-président du Modem. « Si on veut que ce pays ait de l’espérance, il faut parler aux chômeurs, aux 8 millions de pauvres qui vivent en dessous du seuil de pauvreté », insiste-t-il.

En ce qui concerne le candidat pour lequel François Bayrou prendrait position s’il n’accédait pas au second tour, Jean-Luc Bennahmias ne souhaite pas s’exprimer à sa place et fait simplement remarquer que François Bayrou a déjà dit qu’il se prononcerait sur cette question au soir du premier tour.

« Pour l’instant, nous allons jouer jusqu’au bout avec François Bayrou. Il est indispensable qu’il soit au second tour pour redresser la République française et reconstruire l’Union européenne », s’exclame le vice-président du Modem.

« Les deux candidats Sarkozy et Hollande divisent le pays, FB rassemble, c’est très différent. Après nos concitoyens décident, c’est la démocratie », fait remarquer Jean-Luc Bennahmias.

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point