La déclaration écrite contre la corruption dans le sport européen adoptée !

La déclaration écrite contre la corruption dans le sport européen, que j’ai initié avec quatre autres députés, a reçu hier le soutien de plus de la moitié des députés européens, ce qui envoie donc un signal politique fort du Parlement européen dans cette lutte.

Suite au Traité de Lisbonne, l’Union européenne est désormais compétente pour le développement de la dimension européenne du sport, ce qui nous conduit à de nouveaux défis.

Alors que le sport européen a des impacts considérables sur le plan financier et social pour les citoyens et les entreprises de l’Union européenne, la corruption est devenue une problématique primordiale puisque les cas de fraudes et de rencontres sportives truquées se multiplient et que le nombre de sites de paris en ligne s’accroît.

J’aimerais donc remercier l’ensemble des signataires qui ont soutenu cette déclaration importante pour le sport. Par le biais de cette déclaration et afin de lutter contre la corruption dans le sport européen, nous appelons la Commission européenne à coordonner une étude approfondie sur les cas de corruption, conjointement avec les Etats membres et en consultant tous les acteurs concernés. Puis, nous incitons la Commission et les États membres à attirer spécifiquement l’attention sur les liens entre les activités relevant du crime organisé et les paris légaux et illégaux, les agents sportifs, les arbitres, les agents de clubs et les sportifs, et visant à déterminer à l’avance les résultats des compétitions sportives européennes. Au nom de l’intégrité et d’un développement du sport européen, nous demandons à la Commission de réglementer les paris en ligne à travers des opérateurs agréés, par des mesures spécifiquement destinées à lutter contre les matches truqués et en garantissant un juste retour aux sports de masse à travers la reconnaissance d’un droit en matière de paris sportifs pour les organisateurs de compétitions sportives.

Ces propositions politiques soutenues par plus de la moitié des députés européens sont une première étape importantes et il revient désormais à l’Union européenne et la Commission européenne en particulier de se doter, dans les prochains mois, des instruments cohérents et efficaces si nous souhaitons véritablement mettre fin à la corruption dans le sport.

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point