Des irresponsables (Suite)

« Alors que la droite française continue de creuser son abîme et sombre chaque seconde un peu plus dans le ridicule, alors que le Ministre de l’intérieur, Manuel Valls, s’entête et opte pour la répression des militants opposés à l’aéroport de Notre-Dames-des-Landes, se joue à Bruxelles une partie essentielle pour l’Union européenne.

Car, l’impasse (pour ne pas parler de fiasco) déjà annoncée d’un budget ultra-minimaliste et au rabais complet ne sera pas sans conséquences, loin de là.

Fonds à destination des plus démunis (FEAD), Erasmus, politique agricole commune et aide au monde rural pour ne citer que ceux-là sont évidemment des programmes directement menacés.

Dans ce paysage bien sombre, où est le plan de relance européen, où sont les perspectives pour sortir du marasme actuel ? Nulle part !

Dans la période de crises, ajouter la crise budgétaire européenne aux politiques de rigueur en place dans les Etats membres est irresponsable.

C’est même tout simplement inadmissible lorsqu’on rappelle les ordres de grandeur du budget européen : 1% de la richesse européenne.

A titre d’exemple, une hausse de 0,1point de la TVA dans les pays membres nous épargnerait cet énième psychodrame.

Mais non, nos « responsables » nationaux sont venus, comme à l’accoutumée, avec leurs propres lignes rouges à défendre. Comme d’habitude donc, sauf que la situation actuelle n’a strictement rien de normal.

La crise sociale, elle, n’en finit pas de s’accentuer et les dommages collatéraux seront gigantesques. A force de jouer avec le feu, c’est l’Europe qui se brûle.»

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point