Budget européen : Le Parlement européen dit non au Conseil

Non à un Budget d’austérité, budget du passé et budget de boutiquiers

 Qui plus est, c’est un Non franc et massif » puisque 506 députés européens se sont mis d’accord pour exprimer un message dépourvu d’ambigüité aux chefs d’Etats de l’Union européenne.

Par ce vote, le Parlement européen dit non à l’accord du 8 février dernier.   En l’état, la copie n’est pas acceptable.  Réaffirmant  notre  rôle de législateur,  nous posons nos conditions pour ouvrir des négociations avec les tenants d’une Europe sans ambition, sans cohérence et sans vision.

A ce jour, ce budget d’austérité, ce budget du passé et de boutiquiers, grave dans le dur un cadre financier pluriannuel en rien capable de redonner confiance dans la construction européenne aux citoyens européens toujours durement frappés par les crises.

            Car soyons sérieux: qui peut croire aujourd’hui que l’Union remplira ses missions, défendra la croissance et l’emploi avec un budget représentant 1% du PIB européen et plus d’une cinquantaine de dérogations -sous formes de cadeaux divers-faites aux uns et aux autres?

            A long terme le budget européen devrait être de l’ordre de 4 ou 5% du PIB européen. C’est à cette condition que nous pourrons réellement mener à bien une politique de développement durable, un pacte social pour l’Europe, une politique de recherche ambitieuse, une politique énergétique européenne à même d’atteindre les objectifs d’une économie à faibles émissions de carbone, une politique de grands travaux et d’infrastructures (maritimes, ferroviaires, fluviales).

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point