Bonne nouvelle: le Parlement européen interdit les CDS à nu

Arrêtons de spéculer sur les dettes souveraines des Etats membres ! Mardi 15 novembre, le Parlement européen a adopté à une large majorité l’interdiction des CDS à nu sur les dettes souveraines. Avec le rapport Canfin, le Parlement vient donc d’apporter une fin de non recevoir pure et simple aux jeux spéculatifs des dettes souveraines qui n’ont rien à faire dans une économie sociale de marché.

Alors qu’après les pays périphériques, la contagion se propage maintenant à l’Italie, l’Espagne comme, d’ailleurs, à notre pays, interdire la vente de ces instruments financiers spéculatifs relevait de l’utilité publique européenne.

Cette interdiction, dans le contexte actuel, n’était pas chose aisée: par cette réussite, le Parlement européen montre qu’il entend jouer tout son rôle dans la sortie de la crise. Alors que la crise de la dette se règle à huis clos, le Parlement remplit ici pleinement  son rôle de co-législateur: allant plus loin que la proposition de la Commission, le PE a réussi, par de longues négociations avec les Etats membres, à interdire les CDS à nu sur les dettes souveraines. C’est une bonne nouvelle, à la fois pour le retour de la régulation dans la finance et pour le Parlement européen.

Jean-Luc Bennahmias

Marielle De Sarnez

Robert Rochefort

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point