Alimentation animale et Clonage

Explication de Vote

Dans le cadre de ce rapport, les députés européens du Mouvement Démocrate se sont prononcés en faveur d’un amendement qui visait à ce que les aliments issus d’animaux nourris avec des organismes génétiquement modifiés portent obligatoirement un étiquetage informant le consommateur de l’usage d’OGM.

Cet amendement n’a malheureusement pas obtenu la majorité qualifiée, il faudra donc y revenir avec la future grande réforme de la politique agricole commune. Un autre point clé du débat portait sur les animaux clonés, leur descendance et les aliments qui en sont issus. Le Conseil et la Commission souhaitaient inclure les descendants d’animaux clonés dans la catégorie des « nouveaux aliments », une position que les eurodéputés du Mouvement Démocrate ont, tout comme la majorité des parlementaires, clairement rejetée. A l’heure actuelle, aucune législation n’est encore établie pour autoriser ou non les produits issus d’animaux clonés (lait ou viande, par exemple). Les députés ont donc réclamé une législation interdisant expressément les aliments issus d’animaux clonés et de leur descendance, avec un moratoire sur leur vente. Grâce à ce vote, Dolly ne finira pas dans votre assiette.


Retrouvez les documents relatifs à ce dossier ici

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point