Aéroport de Notre-Dame-Des-Landes : une infrastructure qui se trompe de siècle

Alors que depuis mardi des destructions, des expulsions et des arrestations sont en cours sur le site, désormais bouclé par les forces de l’ordre, du futur aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, il est bon de rappeler que cet aéroport ne se justifie toujours pas!

Dans le contexte de crises et de rigueur budgétaire que nous connaissons, alors que le gouvernement a décidé l’arrêt de plusieurs projets d’infrastructures d’envergure, le choix de construire tout de même l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes est pour le moins surprenant. Qui plus est, au delà de la période de crise dans laquelle nous vivons, ce n’est vraiment pas le moment d’engager ce genre de conflits et d’ajouter des tensions aux tensions.

Par ailleurs, l’aéroport actuel de Nantes est loin d’être saturé, on peut l’optimiser encore largement et il ne présente pas de problème de sécurité (classé A, meilleure catégorie). Sans parler des terres vouées à la disparition qui sont des terres agricoles de bocage pour environ 1800 hectares.
Gabegie financière, gabegie écologique, gabegie économique…pour un projet qui date des années 1960 et qui avait été conçu pour le Concorde!

La réalisation rapide de l’amélioration de la desserte en ligne à grande vitesse de la Loire Atlantique et de Bordeaux Toulouse devrait être LA priorité.

Aurait-on inventé qu’il y avait pendant les élections un accord de gouvernement entre deux partis politiques sur un moratoire?

Recherche

Présence Web

Liens

Slideshow image

"A lire, le Nouvel optimisme de la volonté" paru dans le Point